retour
a la liste

-league-

Votre
Mission

La mode, très peu pour moi… Donc mes appareils je les garde jusqu’au bout. Et mon smartphone de 2 ans, à l’inverse de la moyenne des consommateurs européens, je le garde au minimum ans !

Et hop ! La planète compte 0,095 tonnes de CO2e en moins sur un an !

You hou ! Mon bilan carbone de Super Héros Carbone a diminué de 0,5 %. (sur la base de l’étude belge la plus récente, effectuée en Flandre, et qui estime le bilan carbone d’un citoyen belge à 21 tonnes de CO2e par an)

L'obsolescence programmée est définie comme « l'ensemble des techniques par lesquelles un fabricant vise, notamment par la conception du produit, à raccourcir délibérément la durée de vie

storage/action/34/3lAD1o0Grf4ZFjkoHoEkPa4tgmGJN7EMxMdbJBmb.jpeg
ou d'utilisation potentielle de ce produit afin d'en augmenter le taux de remplacement. » 

Réparations impossibles, produits ultra-fragiles, batteries irremplaçables, réparations hors de prix, manuels de réparation introuvables... Le constat dressé sur la stratégie d'obsolescence programmée des grandes marques high-tech est très sévère !

Mais il existe aussi d’autres formes d’obsolescence, dont celle dite « psychologique » lorsque le marketing nous incite à volontairement nous séparer d’un objet parfaitement fonctionnel parce que son successeur est « tellement mieux ».

comment

on calcule ça ?


Un euro investi dans l’achat de matériel informatique émet 0,917 kg de CO2e. (source : Base cabone Ademe)

Le prix moyen d’un smartphone est de 345 € (source: article de l'Echo) , ce qui revient donc à 345 * 0,917 = 316 kg CO2e émis sur la durée de vie d’un smartphone. 

Tonnes de CO2e évitées = [316 * (1 / 2 années - 1/5 années d’amortissement à la place) / 1000]